Rouler en ville : les risques courants

Changer de direction

En vélo, changer de direction présente des risques comme en voiture. Tourner à droite est la direction la plus facile à emprunter : vérifiez toutes les directions et indiquez votre manoeuvre avec votre bras.

Tourner à gauche est plus compliqué : il vous faut vérifier que vous ne vous faites pas doubler par un véhicule et qu’aucun véhicule n’arrive en face. Si toutes les conditions sont réunies, il faut s’insérer au milieu de la voie et tendre votre bras pour indiquer que vous souhaitez tourner.

Voici un exemple de trajectoire :

N’oubliez pas que sur certains carrefours avec feux tricolores, des SAS vélos sont aménagés pour vous, n’hésitez pas à les utiliser !

Les giratoires

Les giratoires sont un lieu de rencontre pas toujours facile à appréhender. N’oubliez pas que, sur la route, vous êtes un véhicule à part entière, au même titre qu’un automobiliste.

Pensez à rouler au milieu de votre voie afin que les véhicules n’aient pas envie de vous doubler et ainsi mettre en péril votre sécurité. N’oubliez pas non plus de tendre votre bras dans la direction où vous souhaitez aller.

Les giratoires ont été aménagés pour réduire la vitesse des véhicules, les risques sont diminués ainsi que la gravité des accidents.

Les portières

Lorsque vous longez des voitures garées, assurez-vous de bien vérifier qu’aucun automobiliste ne souhaite sortir de son véhicule.

En ville, il est recommandé de rouler à 1m de distance des voitures, et à 1m50 hors agglomération.

Textes rédigés en partenariat avec la FUB

Autour du même sujet :

mars 6, 2018

Rouler en ville : les bases du code de la route (part.1)

mars 19, 2018

Rouler en ville : les bases du code de la route (part.2)

janvier 8, 2018

Rouler par temps de pluie : risques et conduite