La team Bikers Deliveroo aux ECMC 2017

Le 20 Juillet dernier, quatre Bikers s'envolaient pour les ECMC à Vienne bien décidés à en découdre et à rencontrer la communauté des coursiers venue des quatre coins d'Europe et d'ailleurs.

Voici le déroulé de ce séjour de quatre jours au coeur de l'Autriche.

“Je n’arrivais pas à clipser…”

Le 2ème jour marquait le début des ECMC.
Chaque membre de l’équipe s’est essayé tour à tour à ces 3 disciplines : le skid, le sprint, et le trackstand.

Le skid consiste à bloquer ses pieds et balancer son poids sur l’avant du vélo pour bloquer la roue arrière et déraper. C’est une forme de freinage pour les cyclistes dénués de frein arrière. Pour remporter cette épreuve, il suffit de déraper sur la plus longue distance possible. Fares fini 4ème avec un skid ayant clairement mis le feu à l’assistance.

Côté sprint, Anne-Sophie, Fares, Kevin et Matthieu se sont lancés sur un segment de moins d’une centaine de mètres, objectif : dépasser son adversaire et ce jusqu’à être le dernier en piste !
Anne-Sophie se voit devancer par une allemande, tandis que Kevin, n’arrivant pas à clipser sur ses nouvelles pédales auto se voit distancer de quelques centimètres.
Matthieu poursuit jusqu’au second tour, alors que Fares pousse jusqu’au 4ème !

Pour terminer, place au trackstand : discipline consistant à rester en équilibre sur son vélo le plus longtemps possible. L’occasion également de découvrir le trackstand à polonaise, beaucoup plus compliqué 🙂

Samedi, 33°C à l’ombre

10h, l’heure de la main race. Certains tournent déjà sur le circuit lorsque les premiers de la team Bikers Deliveroo décident de s’élancer sur le parcours semé d’embuches.

Qu’est-ce qu’une main race ? Une alleycat en circuit fermé et dont la map est connue à l’avance par tous les concurrents. Au départ, chaque concurrent se voit remettre un manifeste contenant le parcours qu’il devra effectuer. Aujourd’hui, le but est de finir les trois différents manifestes en une heure.

On fonce, on hésite, on crève, on se perd sur ce parcours où tout se ressemble, mais tous les quatre terminent les trois manifestes, certains davantage dans le timing que d’autres.

Avec ses 1h05 Fares loupe les qualifications de peu – “Si seulement je n’avais pas crevé…”

“Allez là !”

Après cette main race, les organisateurs des ECMC réservaient une belle surprise aux participants : une alleycat dans les rues de Vienne.

Peu après 20h, c’est plus d’une centaine de coursiers qui s’élançaient dans les rues. Une bonne ambiance et des checkpoints mythiques comme un slalom autour d’une oeuvre d’art, ou un stand de maquillage, histoire d’être prêt pour la soirée, et une étape de “Uphill sprint” pour achever les cuisses.
Du côté de l’équipe, alors qu’ils pensaient partir “à la cool”, ils se divisent au bout de 40km, laissant Kevin poursuivre pour encore 10km jusqu’à l’arrivée dans un lieu privatisé par les ECMC où le seul mot qui résonnait ce soir là était “chistole”…

Merci à tous les Bikers Deliveroo présents lors de la mini alleycat, et un remerciement spécial à Olivier et Arnaud qui ont tenu leur checkpoint avec brio !

juin 18, 2018

juin 18, 2018

juin 18, 2018