Daniel Arcadio Reyes : son hommage photographique aux coursiers

A travers ses photos, Daniel "Arcadio" Reyes rend hommage à la communauté des coursiers.

En exclu, il te parle de son travail et a capturé des instants de Bikers Deliveroo.

Hello Arcadio, depuis quand fais-tu de la photo ? Et pourquoi la photo ?

A.R. : Je fais de la photo depuis 10 ans. Maintenant je travaille sur le côté commercial et artistique. Du coté commercial, j’ai fondé l’agence de photo Serendipity Studio dédiée à la photographie des couples. Venez avec votre moitié : je vous ferai un bon discount !

Côté artistique, j’ai actuellement trois projets : « Paris est un Tourbillon, un hommage à Paris », « Lanterne Rouge, un hommage au vélo », et « Héros, un hommage aux coursiers à vélo ».

Pourquoi la photo ?

A.R. : J’ai deux amours : la bicyclette et la photographie. C’est pourquoi mes projets sont focalisés sur le vélo. De plus, j’adore raconter des histoires. J’ai fait des études de journalisme au Mexique, et avec mon appareil je veux rendre ce monde plus digne. Je veux non seulement montrer la beauté de la planète mais aussi dénoncer l’injustice, la violence, et donner la parole à ceux qui n’en ont pas l’opportunité.

Pourquoi avoir choisi le thème des coursiers ?

A.R. : Pour rendre un hommage à mes copains coursiers et parce que je suis moi-même coursier. Je veux mettre en valeur notre métier : le côté fraternité et solidarité.
Nous sommes plus qu’un numéro de commande. Nous roulons chaque jour en affrontant les dangers de la rue. Les coursiers à vélo sont des héros, ils roulent sous la pluie, la neige et lorsqu’il fait très chaud. Et aussi parce qu’on est sexy : de vrais rockstars !

Qu’est-ce qui te plaît dans le fait de photographier des coursiers ?

A.R. : Je pense que lorsque l’on entreprend un projet il faut le faire avec le cœur, il faut vraiment s’engager. Ainsi, quand je fais des photos pour « Héros » je me sens bien; à chaque déclenchement de l’appareil je sens que je suis en train de rendre service à une communauté parfois oubliée, parfois méprisée.

De quelle photo es-tu le plus fier ?

A.R. : Celle intitulée « Le Musée du Louvre ». Elle fait partie du projet « Lanterne Rouge, un hommage au vélo » ce projet est d’ailleurs exposée au Café Chilango (82 Rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris) jusqu’au 1er mai 2017. J’en suis fier car c’est la première photo que j’ai vendue à Paris !

C’est quoi ton prochain projet photographique ?

A.R. : En ce moment, je me consacre entièrement à deux de mes projets : « Lanterne Rouge, un hommage au vélo » car je veux déclencher une prise de conscience environnementale et inciter les gens à faire plus de vélo, et d’autre part à « Héros, un hommage aux coursiers à vélo » car j”adore cette activité : digne, honorable et amusante.

Retrouve tout le travail photographique d’Arcadio Reyes sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/arcadioreyesphotography
et son Instagram : https://www.instagram.com/arcadio_reyes/