Portrait de Biker : Thomas de Paris

Rencontre avec Thomas, Biker à Paris : entre Deliveroo, ses anecdotes, et ses projets, il te dit tout !

Qu’est-ce que tu préfères dans le fait de rouler avec Deliveroo ?

T.C : Indéniablement le fait d’être payé à faire du sport. On est en contact avec différents types de restaurateurs ce qui permet de suivre les tendances culinaires. On se fait beaucoup de potes, même si on ne fait que se croiser il y a une solidarité qui se crée.

A propos, qu’aimes-tu le plus dans le fait de faire du vélo à Paris ?

T.C : Paris est une très belle ville. En vélo on peut y découvrir des quartiers très différents comme les bords de Seine, Montmartre (qui se mérite); il y a un mélange à la fois classique et urbain. La contrepartie est qu’il est difficile d’y circuler en vélo par manque d’infrastructures.

Toujours autour du vélo, est-ce que tu as des projets ou des expériences dont tu veux nous parler ?

T.C : Depuis que j’ai commencé avec Deliveroo j’ai eu quelques vélos, ce qui m’a forcé à mettre les mains dans le cambouis. Aujourd’hui je peux démonter et remonter un vélo (merci les tutos), d’ailleurs j’en ai restauré un qui date du début des années 80 dont je suis plutôt satisfait, et quelques autres à venir…

Une anecdote lors d’une livraison ?

T.C : Etre monté une fois dans un ascenseur minuscule, dans le noir complet, qui faisait des bruits pas rassurants du tout : c’était assez flippant mais j’en ai bien rigolé avec la personne que je livrais.

Un conseil pour rider safe ?

T.C : Ne pas hésiter à investir dans un bon vélo, ainsi que dans l’équipement de sécurité (casque, lumières,…) !

Et sinon, à part Deliveroo, un projet ?

T.C : Je travaille actuellement sur un projet dans le domaine de la restauration !

Donc un possible partenariat avec Deliveroo en tant que restaurateur est envisageable ?

T.C : C’est bien sûr un axe que nous ne négligeons pas ;)

septembre 18, 2017

Spécial Journée de la Femme : focus sur 3 Bikeuses

septembre 18, 2017

Portrait de Biker : Mathieu de Paris

septembre 11, 2017

Portrait de Biker : Martin de Toulouse