Portrait de Biker - Sébastien de Nice

Aujourd'hui, Sébastien te parle de l'activité de Biker à Nice.

Qu’est-ce que tu aimes dans le fait de rouler avec Deliveroo ?

S.P : Le premier point est sans aucun doute le fait de pouvoir pratiquer l’une de mes deux passions, le cyclisme sur route, tout en étant payé (la deuxième étant le ski alpin mais la livraison en station de ski c’est plus compliqué…).
Le second point est la planification libre de ses horaires, ce qui apporte une vraie flexibilité pour organiser sa vie de tous les jours. Cette notion de flexibilité change l’approche du travail au sens large, la sensation de “contrainte” s’atténue.

Socialement, c’est intéressant aussi car on rencontre beaucoup de gens très différent lors de nos livraisons. De plus, la communauté de Bikers est assez solidaire, j’ai pu tester par deux fois et en cas de journée noire c’est vraiment appréciable. Cela permet de nouer de nouvelles amitiés !

Pourquoi avoir choisi cette activité de coursier ?

S.P : L’occasion s’est présentée un jour en croisant un Biker à un feu rouge : on a sympathisé et il m’a parrainé 😉

Mais le critère déterminant était ma volonté à reprendre l’entraînement à vélo après une longue période d’arrêt.

Être Biker m’a également permis de découvrir certaines rues de Nice que je ne connaissais pas alors que j’y habite depuis 15 ans. En tant que cycliste sur route j’avais plutôt tendance à éviter la ville avec sa circulation et à rechercher des routes dans l’arrière-pays niçois.

Des projets en rapport avec le vélo ?

S.P : Participer au moins une fois dans ma vie à la RAAM (Race Across America). C’est un ultra aux Etats-Unis qui traverse le pays d’Ouest en Est.

Et à côté de Deliveroo, tu fais quoi ?

S.P : Je suis ingénieur dans un bureau d’études en génie civil.

Comment c’est de rider à Nice ? Quel est ton endroit préféré pour patienter entre 2 courses ?

S.P :Je suis venu sur la Côte d’Azur car c’est une région très favorable à la pratique du vélo. Les conditions sont justes exceptionnelles : on a la montagne à proximité, des températures clémentes et peu de pluie.

Mon endroit préféré est la Place Garibaldi, très animée et à proximité de nombreux restaurants.

Un conseil pour rider safe ?

S.P : Les conseils habituels mais incontournables, à savoir : un vélo bien entretenu, un casque, des lumières/vêtements pour être vu la nuit, et toujours faire les contrôles nécessaires lors d’un changement de direction.

septembre 11, 2017

Portrait de Biker : Martin de Toulouse

septembre 20, 2017

Portrait de Biker : Morgan de Paris

septembre 18, 2017

Spécial Journée de la Femme : focus sur 3 Bikeuses