Portrait de Biker : Mathieu de Paris

Rencontre avec Mathieu, Biker parisien, qui te raconte tout sur son aventure Deliveroo et ses projets.

Qu’est-ce que tu préfères dans le fait de rouler avec Deliveroo ?

M.B : J’aime surtout le contact avec les gens, Deliveroo me permet de rencontrer beaucoup de monde, que ce soit des livreurs avec qui tu discutes en attendant une commande, ou bien les curieux qui viennent te poser des questions sur ton métier et ton “drôle de cube sur le dos”, en passant par les clients et les restaurateurs avec qui il m’arrive d’entamer la conversation. J’aime aussi tout particulièrement découvrir les immeubles de Paris, à chaque commande un nouvel immeuble, une nouvelle architecture/partie commune/cage d’escalier/cours des plus exiguë, jusqu’au palace qui dispose de piscine/jardin intérieur. C’est magique !

A propos, qu’aimes-tu le plus dans le fait de faire du vélo à Paris ?

M.B : La liberté, c’est mon moyen de transport, mon outil de travail, mon loisir, je fais tout avec mon vélo ! J’adore livrer la nuit, Paris reste une ville magnifique, tu découvres souvent de nouvelles rues pleines de charmes. J’aime également le fait de me dépasser au quotidien même quand je livre, j’essaye d’être le plus rapide possible (tout en étant vigilant) et de réaliser chaque course, chaque trajet en un temps limité.

Toujours autour du vélo, est-ce que tu as des projets ou des expériences dont tu veux nous parler?

M.B : Le Ride Du Mercredi et sa bande de dégénérés dont je fais partie ! Nous sommes un groupe de cyclistes qui organisons des rides tout les mercredis (et parfois quelques barbecues en été). Nous voulons proposer un ride convivial où nous roulons à un rythme soutenu mais où néanmoins nous attendons les moins rapides. C’est un peu une alternative aux deux autres rides de la semaine, moins sélectif que le ride du mardi, et plus rapide que celui du Paris Chill Racing afin que chacun puisse s’amuser. La tradition veux que nous terminions au bar après chaque ride pour partager, discuter vélo, rigoler et souffler un peu de notre journée.

Le ride et le groupe sont ouverts à tous, on vous demandera juste d’être majeur, d’avoir un casque et des lumières, et de pas faire n’importe quoi sur la route 😉

Une anecdote lors d’une livraison ?

M.B : C’était lors de l’opération un burger acheté un burger offert, un restaurateur avait omis le deuxième burger pour un client, j’ai du coup dû retourner le rechercher et le restaurant m’a redonné un menu entier. Une fois, chez le client avec le deuxième menu, il m’a proposé de le partager avec lui car il n’avait pas besoin de deux menus, on a passé un très bon moment à discuter et manger nos burgers, c’était très sympathique !

Un conseil pour rider safe ?

M.B : Regarde partout (surtout quand tu te déportes), n’oublie pas tes lumières, et surtout mets un casque ! Je fais du vélo depuis 6 ans, dont 3 ans en compétition et 4 ans de vélo dans Paris, et j’ai vu un bon nombre d’accidents et de gars à l’hosto car ils n’avaient pas leurs casques pour les protéger.

Si tu tiens à ta vie, t’auras beau être le plus habile du monde sur ton vélo, il t’arrive toujours un truc, déconne pas et mets-toi un casque sur la tête.

septembre 20, 2017

Portrait de Biker : Jean de Lille

septembre 18, 2017

Portrait de Biker : Michaël de Paris

septembre 20, 2017

Portrait de Biker : Sébastien de Paris